RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Molly E. Green

Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Patronus : Ornithorynque
Loisirs : Se teindre les cheveux, écrire, radoter

Scolarité
Votre Baguette:
Matière Préférée: Metamorphose
Matière Détestée: Histoire de la magie


MessageSujet: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Mer 15 Juin - 21:53

L’histoire se déroule en cours de potions, un mardi matin. La classe est calme. Les élèves, pour la plupart, étaient attentifs aux instructions du professeur quant à la concoction de certaines potions plutôt délicates à produire. La majorité de la classe est composée de Serdaigle. L’autre partie de la classe est constituée de Poufsouffle. Jusqu’à présent, le cours se déroule sans anicroche. La théorie est peut-être ennuyeuse, mais les élèves ont la décence de ne pas discuter entre eux, laissant le professeur expliquer de nouvelles notions à sa classe. Bien évidemment, avoir une classe parfaitement attentive est un mythe, un espoir auquel s’accrochent probablement certains professeurs, car il y avait toujours un élève, à quelque part, qui finissait toujours par s’égarer dans ses pensées…

Oh merde, j’ai un sein plus gros que l’autre ! Non, ce n’est pas possible, ils étaient de la même grosseur la dernière fois que je les ai touchés, j’en suis sûre. Mais pourquoi celui de gauche ne tient pas dans mon soutien-gorge ? Je crois que l’une de mes bretelles s’est enroulée sur elle-même. C’est pas agréable. Comment je fais pour la replacer sans que personne me vois. Si ça se trouve, c’est mon soutif qui est trop petit. Non mais j’ai l’impression que Britta va se faire la malle. Carla, elle, elle est bien dans son cocon, pourtant.
Bon, si je fais semblant de m’accouder à mon bureau, comme ça, et que je mets mon menton dans ma main, comme ceci, je peux avoir l’air d’une élève attentive. Et là on pose les filles sur le bureau. Merde, la table est trop basse ! Mais je fais comment pour regarder discrètement dans mon chandail ? Ça n’a pas l’air possible, changement de plan. Je vais essayer d’écouter la prof et m’assurer que tout le monde fait pareil. Comme ça, j’ai qu’à glisser une main sous mon chandail et tenter de replacer mon soutien-gorge. Mais faut que j’arrive à le faire sans que ça paraisse. Ça c’est tout un défi…

Donc, je lève les yeux vers la prof et… O. M. G. Non, ce n’est pas possible. Non, je ne viens pas de voir ce que je viens de voir. Il y a un mec, juste devant moi. C’est clairement un Serdaigle. Je ne sais pas pourquoi, mais on va dire que si. Je ne reconnais pas son derrière de tête. Par contre… je vois une étiquette… Son étiquette de chandail qui… qui sort de son col. Non, c’est trop horrible ! Je ne peux pas regarder ça ! Mais… mais je ne peux pas le laisser ainsi. Combien de personne vont le voir se balader comme ça sans même avoir la gentillesse de rétablir sa dignité ? Je dois faire quelque chose. Désolé, Britta, mais je dois sauver ce jeune homme, peu importe qui il est !

Personne ne me regarde. Bon, il y a Maria, à côté de moi, mais elle ne dira rien. Elle sait que je dois le faire. Elle sait à quel point cette mission est importante pour moi. On se comprend, sans même se parler. Ça, c’est de la vraie amitié. Alors, pendant qu’elle prend des notes – il va falloir que je les lui emprunte après le cours – je me prépare à accomplir un grand geste d’héroïsme. Personne ne me regarde. Parfait. J’approche doucement ma main du col de l’élève assis devant moi. Puis, il bouge légèrement sur son siège. Soudainement. Comme ça. Sans raison. Je ramène ma main à moi. Il ne doit rien savoir de tout cela. Le pauvre, il serait confronté à tellement de questionnements ! Depuis combien de temps cette vilaine étiquette fait-elle régner sa loi ? Est-elle sortie ce matin ? Il y a une heure ? Combien de personne ont vu son terrible visage d’une blancheur extrême parsemée de petits écrits sombres ? Non, je ne peux pas lui infliger une telle chose. Je dois agir. C’est comme un pansement. Je dois être rapide, faire ça sèchement. Voilà. J’approche ma main, doucement. Doucement… Doucement… et je touche l’étiquette, je la replie doucement vers le chandail et… vite ! Je retire ma main. Je me repositionne sur mon banc. Je me dresse, bien droite. Bon, ça y est, je crois que Britta s’est frayé un chemin hors de son cocon. Merde. Une chance que j’ai l’air d’une patate, personne ne peut voir ce qui se passe sous mon chandail qui est sous ma robe de sorcière, qui est bien fermée. Par contre, ce n’est pas confortable… Vraiment pas.

Alors que j’essaie de trouver un plan de génie pour pouvoir ramener ma brebis égarée dans son enclos, j’entends le professeur me nommer. Est-ce qu’il a découvert mon terrible secret ? Est-ce qu’il peut voir sous le chandail des étudiantes ? Est-ce qu’il a un détecteur à poitrines sauvages ?

-« Molly Green, vous ferez équipe avec Shawn-Ryan Bakerson. »

Ah non, fiou, c’est juste un travail avec un coéquipier forcé. Comme je connais tout le monde chez les Poufsouffle qui sont dans cette classe, je présume donc que le mec en question est de Serdaigle. Le prof n’avait pas dit un truc sur le sujet au début du cours ? Un truc au sujet de vouloir mixer les élèves des différentes maisons ensemble et nous pousser à fraterniser, je crois.
Je cherche à repérer ce… C’est quoi déjà ? Shawn-Robert ? Enfin, lui. Je regarde la classe, cherchant quelqu’un qui se sent concerné. Puis… Non… non… NOOOOOOOON. Pas Monsieur Étiquette ! Et bien sûr, je n’ai pas le temps de digérer la surprise, hein. Non, bien évidemment, le cours doit se terminer là-dessus ! Donc là, je dois rester calme. Avoir l’air cool. Il ne le sait pas, mais je lui ai sauvé la mise. Il n’aura pas l’air fou en sortant de cette classe. Par contre, moi, faut que je me trouve une salle de bain et vite, parce que si je dois courir un marathon dans les dix prochaines minutes… je crois que Carla va pas tarder à suivre sa jumelle.

Tout le monde se lève. Les gens se mettent en équipe. Je dois faire quelque chose. Allez, vite, on se replace un peu les cheveux, on a l’air mignonne et on ferme le cahier de note pour ne pas que Monsieur Étiquette remarque que je n’ai pris des notes que sur la moitié du cours. Je me lève de mon tabouret, je souris, j’ai l’air mignonne et je vais me présenter. Les hommes aiment les femmes entreprenantes. J’ai lu ça dans un magazine, une fois.

-« Salut, moi c’est Molly ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn-Ryan Bakerson

Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
avatar

Patronus : Maki catta (Lémur catta)
Loisirs : Quidditch, Les Potions

Scolarité
Votre Baguette: Mesure 35,5 cm. Fait de bois d'orme et contient un ventricule de cœur de dragon.
Matière Préférée: Potions & Sortilège
Matière Détestée: Métamorphose


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Jeu 16 Juin - 22:21



Shawn-Ryan avait pas un horaire trop chargé aujourd'hui. Il y avait qu'un seul cours de programmé à son horaire; Potion. Certes, il avait aussi sa part de responsabilité en tend que Préfet-en-chef de sa maison mais durant le cours, il pouvait du moins relaxer car c'était une matière dans lequel il avait une facilité d’apprentissage, pas comme la métamorphose. Pour aucune raison, la métamorphose était une matière qu'il n'arrivait pas à assimilé en pratiquant milles et une fois. Il cherchait encore le comment du pourquoi il ne pigait rien à cette matière. Peu importe... Présentement, c'était le cours de potion et...

Lâchez cet écureuil IMMÉDIATEMENT !, dit Shawn sur un ton de voix autoritaire.

Un petit groupe d'élève comportant des poufsouffles et des gryffondors exécutaient des sorts contre un pauvre animal innocent. Rien de bien méchant mais simplement penser à ce genre d'action était inconcevable pour notre préfet. Il prit leur noms, année de scolarité puis nota aussi leur maison afin d'aller en informer les responsables de leur maison respective.

Maintenant, allez en cours avant que je vous retire des points !

Les élèves partirent en ronchonnant des mots incompréhensif. Shawn-Ryan s'essuya les mains entre elle et continua son chemin vers son cours de potion. En traversant les corridors, il se demandait ce qu'il allait apprendre comme potion aujourd'hui. De la théorie peut-être ? Ou simplement de la pratique ? Que ce soit l'un l'autre, Shawn aimait les deux. Dans une école Moldu, les sciences et la chimie aurait surement été sa force dans la vie. Mais présentement, c'était à Poudlard qu'il se trouvait, donc dans une école de sorcier. Enfin rendu au donjon, Shawn pénétra dans la classe, prit place et écouta attentivement le cours sans vraiment prêter attention autour de lui. Le cours était relativement simple, principalement de la théorie, la pratique était en devoir. Des équipes forcés ? Pourquoi pas. Personne ne voulait être avec Shawn, donc ce sera une personne qui n'aura pas le choix d'être avec "Monsieur BCBG" comme certains s'amusait à l'appeler dans son dos mais qu'il en avait conscience.. Le serdaigle n'était pas si con que pouvait le croire. Il y avait bien une raison qui expliquait son rang au sein des préfet-en-chef.

Molly Green, vous ferez équipe avec Shawn-Ryan Bakerson, annonça le professeur.

Molly Green ? Ce n'était pas une serdaigle car Shawn connaissait bien ses élèves.... bon, disons plus le visage ainsi que le nom, sinon côté tous les connaitre pour leur intérêt de vie, ça non. Il espérait que cette fille serait au minimum bonne avec les potions et pas trop superficielle, afin de ne pas se taper le travail tout seul à la fin... Il chercha des yeux la poufsouffle et tomba enfin dessus alors qu'elle était la seule qui semblait chercher son/sa partenaire. C'était juste la fille derrière lui. Il tourna le visage vers l'avant de la classe, il rangea son sac tout en espérant que le professeur n'avait pas fait ce genre de chose afin de voir la note de Miss Green remonter grâce aux notes de Shawn... Par pitié, non. Avant même qu'il est le temps de ce lever pour aller la rejoindre pour l'invité à travailler ailleurs, elle arriva à ses côtés et ce présenta. Shawn se leva et sourit en mettant son sac en bandoulière sur son épaule.

Enchanté, Molly. Moi je suis Shawn-Ryan mais juste Shawn devrait suffire. Ou même juste Ryan mais c'est rare que le monde m'appelle par mon deuxième prénom. Enfin bon... Tu veux aller travailler dans un autre endroit, là où on aurait pas peur que quelqu'un fasse exploser son chaudron ? Tu as une idée ?

Shawn parlait des fois pour rien dire. Présentement, il trouvait que sa présentation était totalement ridicule et il se sentait stupide. Quel préfet honteux ! Shawn resserra la poigne sur sa main droit qui tenait son sac. Il regarda autour de lui, tout le monde commençait à sortir de la classe.

Il fait beau à l'extérieur, tu voudrais aller travailler dans la cours ? Ou peut-être la Grande Salle ou sinon rester ici ? Aussi, si tu veux que j'arrête de parler ne te gène pas, dit le moi ! Je suis très discret et socialise peu avec les autres... alors quand je suis avec une personne, je parle peut-être trop...

☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤ ~ ๑ °

be a simple kind of man
Batteur de l'équipe de Quidditch de Serdaigle
Rédacteur en chef du club du Journal Étudiant

fiche | hibou | journal

❝La vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité qui doit être vécu❞ — Kierkegaard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molly E. Green

Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Patronus : Ornithorynque
Loisirs : Se teindre les cheveux, écrire, radoter

Scolarité
Votre Baguette:
Matière Préférée: Metamorphose
Matière Détestée: Histoire de la magie


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Lun 20 Juin - 9:54

La situation est sous contrôle. Je répète, la situation est sous contrôle. L’opération de sauvetage se mets en branle en ce moment même. Le plan est clair : je me présente à l’étudiant qui est coincé pour bosser avec moi aujourd’hui, je fais en sorte de paraitre naturelle, puis je vais me cacher pour finalement sauver mes jumelles préférées – je connais que celles-là, donc bon. Après coup, je devrais me questionner : est-ce que j’ai besoin d’un nouveau soutien-gorge ? Est-ce qu’Il y a des boutiques de lingerie sur le chemin de traverse ? Est-ce qu’il est possible d’être jolie et attirante, même avec une robe de sorcier sur le dos ? Tant de questions qui méritent des réponses…

Pour le moment, je dois revenir à la première étape de mon plan : me présenter à chose-patente-truc. Ah, non, c’est Shawn-Ryan en fait, son nom. Bon, alors les présentations sont faites, on peut passer à l’étape suivante… ou pas.


― Enchanté, Molly. Moi je suis Shawn-Ryan mais juste Shawn devrait suffire. Ou même juste Ryan mais c'est rare que le monde m'appelle par mon deuxième prénom. Enfin bon... Tu veux aller travailler dans un autre endroit, là où on aurait pas peur que quelqu'un fasse exploser son chaudron ? Tu as une idée ?

Oh non… pas des présentations interminables. Mec, t’es surement nerveux parce qu’il n’y a pas de filles aussi canon que moi chez les Serdaigles, et je peux le comprendre, mais là, faut te reprendre. Arrête de parler. Genre, tout de suite. Oui, voilà, merci. T’es sympa et je ne verrais aucun problème à t’écouter indéfiniment, en temps normal. Mais là, c’est la situation de crise sous mon chandail, alors on va s’en tenir à la base, d’accord mon poussin ?

Oh merde, j’ai oublié de répondre à ses questions. Vite, vite, Molly ! Trouve quelque chose d’intelligent à dire. N’importe quoi. Genre, je ne sais pas moi, dis-lui que t’aime les patates. Non, mauvais contexte. Trouve quelque chose, allez…


-« Heu…. Ryan, c’est cool. C’est court, c’est sympa, ça fait économiser de la salive sur les noms à rallonge, quoi ! Oui, bon, m’enfin, allons ailleurs, bonne idée. »

Bon, voilà, moi aussi je dis des conneries. Mais j’ai une bonne raison pour ça ! Je ne peux pas me concentrer sur cette conversation et sur la fête dans mon chandail, hein ! Au moins, Ryan semble avoir une idée d’où on pourrait aller pour travailler. Oui, je l’appelle Ryan, j’aime pas faire comme tout le monde. Et puis, ça demande moins d’efforts à dire que Shawn. Dans Shawn, il faut que tu te forces pour dire le « Shhhhhhh » alors que dans Ryan, c’est presque naturel. Le « y » glisse sur le « a » et va récupérer le « n » au passage dans une belle figure artistique. Comment ça, je m’égare encore ?

― Il fait beau à l'extérieur, tu voudrais aller travailler dans la cours ? Ou peut-être la Grande Salle ou sinon rester ici ? Aussi, si tu veux que j'arrête de parler ne te gêne pas, dit le moi ! Je suis très discret et socialise peu avec les autres... alors quand je suis avec une personne, je parle peut-être trop...

-« Non, non, tu me parles pas trop. Tu ne peux pas parler plus que moi. Je suis de la compétition féroce. Sois tu parles, sois je m’écoute parler. Alors, oui, on disait… dehors. Oui, dehors c’est bien. On va dans la cours. Je connais un endroit parfait. Genre pas trop de soleil, pour éviter les horribles bronzages, mais juste assez pour ne pas dire qu’on est une bande de vampires frileux. On y va ? »

Tout le monde a quitté la classe. Même le professeur. Il est temps pour nous de sortir aussi. Alors, on emprunte un couloir pour pouvoir rejoindre l’escalier qui nous mènera à l’étage supérieur. Et là, j’ai une idée. Genre, une bonne idée. Pendant deux secondes j’ai été déconcentrée de mon propre inconfort. Et comme la classe est vide…

-« Attends. Deux secondes. J’ai oublié un truc. Je reviens. Reste là. Deux secondes. Je fais ça aussi vite qu’un lapin pourchassé par une meute de renard au régime. »

Et je file. Je retourne en classe d’un bon pas. Je rejoins la première table que je vois et y poser mes affaires. Je rentre mes bras dans ma robe de sorcier et les passe sous mon chandail. Je le savais ! Il y avait un problème avec mon soutien-gorge. Ça m’apprendra à m’habiller trop rapidement le matin. Alors, j’ai juste à le remplacer. Il s’est emmêlé et retourner sur lui-même dans une position étrange qui fait qu’il avait l’air plus petit et serré qu’il ne l’est. Voilà. Enfiiiiin ! Libération ! Non, c’est le contraire en fait. Bon, l’important c’est que les filles soient de nouveau à la maison. Maintenant, j’y retourne !

D’un pas très rapide, je retourne dans le couloir. Est-ce que j’ai besoin d’une excuse ? Il va se demander ce que j’ai oublié. Et j’ai mes affaires, rien n’a changé. Pas un livre de plus dans mes mains pour prouver que mon mensonge est crédible. Est-ce que ça l’intéresse, de toute façon ? Mais il va peut-être se poser des questions. Bon, je dois essayer quelque chose, sinon j’ai l’air bizarre.


-« J’avais oublié ma plume… » Fis-je avec un petit sourire gêné.

Je dois vite changer de sujet. La stratégie est de passer rapidement à autre chose pour l’amener à ne plus penser à cette fausse histoire de plume oubliée. Je dois trouver quelque chose, vite. N’importe quoi. Je sais ! Je sais !


-« Quand tu dis que tu es discret et que tu ne socialises pas beaucoup, ça vaut dire que t’es un éternel célibataire que les filles ne voient pas ou t’as juste pas d’amis ? Oh merde… that came out wrong… C’est pas ce que je voulais dire ! Je veux juste dire… Genre, tu sais… Non, tu sais pas sinon j’aurais pas à m’expliquer… Est-ce que t’es un constipé des relations sociales ? »

Je m’estampe la main en plein dans le visage. Bravo, Molly. Bravo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn-Ryan Bakerson

Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
avatar

Patronus : Maki catta (Lémur catta)
Loisirs : Quidditch, Les Potions

Scolarité
Votre Baguette: Mesure 35,5 cm. Fait de bois d'orme et contient un ventricule de cœur de dragon.
Matière Préférée: Potions & Sortilège
Matière Détestée: Métamorphose


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Ven 22 Juil - 2:47



Shawn écouta la jeune fille parlait et voyait très bien qu'il mettait un large malaise dans leur conversation. Le serdaigle devait être plus confiant et ponctuel... C'est bien ce que les filles aimaient, non ? De toute façon, penser aux filles n'était pas dans ses buts principaux. Étapes numéro un, les études. Ce sujet éloignait souvent les filles... malheureusement. Non. Bon ! Pas maintenant. Shawn eu un petite sourire lorsqu'elle choisi de l’appeler Ryan et non Shawn.

Je pense que tu es bien la première qui vas m'appeller Ryan. Souvent les gens saute le deuxième nom car ils le trouvent inutile.

Mais attendez. Shawn disait encore de la grosse connerie ambulante. Sérieusement, son cas s’aggravait. Ses paroles n'étaient d'aucune utilité pour la jeune fille. Pourtant c'était informatif... mais qu'est-ce que le monde s'en foutait de ce genre d'information pourrie ! Molly lui dit de rester dans le couloir car elle avait oublier un truc avant même qu'il puisse dire quoi que ce soit, la voilà partie. Peut-être Shawn l'avait fait partir.. Peut-être l'avait-elle fait fuir ? Probablement. Le serdaigle resta dans le couloir seul attendant peut-être pour rien. Par contre, il ne voulait pas quitté pour qu'elle reviennent deux minutes plus tard et qu'il soit partit. De quoi aurait-il l'aire encore ? D'un élève antisocial... encore une fois. Au loin, Molly revint. Shawn était quelques peu soulagé. À son arrivée, elle lui donna comme explication qu'elle avait oublier sa plume. Un oublie était normal. Shawn ne chercha rien comme explication en fait, car il n'en avait pas de besoin. Le fait qu'elle était revenue était très satisfaisant car il savait qu'il ne l'avait pas fait fuir. Soudain, le sujet changea et tomba sur Shawn-Ryan. Elle lui posa des questions qu'on lui avait souvent demander, pas dans les même mots mais le sens était le même.

Oh, heu. Non c'est correct. Je suis, disons, légèrement habituer avec ce genre de question, en réalité. Comme cela ce semble assez pauvre et triste mais j'ai appris à prendre ce genre de chose avec le sourire,dit-il en lui souriant. Mes amis je n'en ai peu. Depuis l'enfance, l'amitié c'est comme un mythe pour moi, mais la solitude ça à quelques points positif, tout comme l'amitié.

Shawn marqua une pose. Honnêtement, à part le devoir qu'il devait faire,il n'y avait rien de bien attrayant à faire alors la discutions est une bonne façon de passé le temps. Et malheureusement, la discutions était la chose que Shawn savait le mieux faire.

Je vais répondre clairement à tes questions : Je suis un éternel célibataire, je suis constipé des relations sociales et j'ai que très peu d'amis. Vraiment, malgré mon titre et mon grade dans la maison des Serdaigles, le fait que je parle trop de tout et n'importe quoi fait fuire les gens et pour eux je suis une personne ennuyeuse.

L'était-il? Probablement. Pour tout le monde ? Surement pas. Si nous prenons exemple sur sa famille, Shawn était hyper ennuyeux pour son jeune frère sinon il était très intéressant pour sa petite soeur. Les goût variait vraiment des un aux autres.

Sinon, mis à part que tu es a Poufsouffle et que tu est de sixième année, je ne sais rien de toi. Je t'ai dit trois réponses sur ma triste vie, il faut maintenant me rendre la monnaie de ma pièce et me parler de toi !

Shawn lui sourit tout en continuant de marcher dans les corridors de l'école. Apprendre à ce connaitre était une bonne chose. Travailler avec un ou une inconnu n'était pas super agréable, mais travailler avec une connaissance ou même un ami était milles fois mieux !


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤ ~ ๑ °

be a simple kind of man
Batteur de l'équipe de Quidditch de Serdaigle
Rédacteur en chef du club du Journal Étudiant

fiche | hibou | journal

❝La vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité qui doit être vécu❞ — Kierkegaard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molly E. Green

Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Patronus : Ornithorynque
Loisirs : Se teindre les cheveux, écrire, radoter

Scolarité
Votre Baguette:
Matière Préférée: Metamorphose
Matière Détestée: Histoire de la magie


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Dim 14 Aoû - 11:29

Molly et le tact ça fait deux. Lorsqu’elle voulait savoir quelque chose, elle n’y allait pas par quatre chemins. Lorsqu’elle tentait d’être subtile, au contraire, cela cachait quelque chose de louche. Innocente – enfin, pas tant – l’adolescente parlait et déblatérait des propos qui n’avaient rien de choquant à ses yeux, bien que certaines personnes en dirait le contraire. Elle se faisait autant d’amis que d’ennemis, d’ailleurs. Socialiser était son truc. Ce n’était pas le cas de tout le monde, comme pour Shawn-Ryan. Le pauvre se faisait bombarder de questions par une Molly trop curieuse en quête de réponses. Au moins, il ne semblait pas mal le prendre et lui répondrait avec gentillesse.

-« Oh, heu. Non c'est correct. Je suis, disons, légèrement habituer avec ce genre de question, en réalité. Comme cela ce semble assez pauvre et triste mais j'ai appris à prendre ce genre de chose avec le sourire, dit-il en lui souriant. Mes amis je n'en ai peu. Depuis l'enfance, l'amitié c'est comme un mythe pour moi, mais la solitude ça à quelques points positif, tout comme l'amitié. »

Molly pose sa main sur son bras. Un geste léger, gentil, plein de compassion. C’est d’un ton sincère et posé qu’elle lui répondit ces mots :


-« C’est à la fois tellement beau et tellement triste. »

Molly se comportait bien souvent de façon théâtrale. Pour elle, la vie était un grand film où elle était l’un des protagonistes. Pourquoi ne le serait-elle pas ? Elle était une sorcière, il n’y avait rien de plus fantastique et irréaliste que cela ! Après ce petit moment de compassion envers son collègue de classe, Molly repris sa marche naturellement.


-« Je vais répondre clairement à tes questions : Je suis un éternel célibataire, je suis constipé des relations sociales et j'ai que très peu d'amis. Vraiment, malgré mon titre et mon grade dans la maison des Serdaigles, le fait que je parle trop de tout et n'importe quoi fait fuir les gens et pour eux je suis une personne ennuyeuse. »

-« O.M.G. C’est tellement pas vrai. C’est juste parce qu’il te manque des seins. Je veux dire regarde moi ! Je suis la reine du n’importe quoi. Je saute du coq à l’âne et de l’âne au chevreuil sans même que qui que ce soit comprenne ce qui vient de sa passer. Le truc, c’est d’avoir l’air intéressant. Après, il y a personne qui m’écoute. Je veux dire, hey, je ne suis pas débile, les gens en ont rien à faire de mes blagues à deux sous et de mes histoires à la con. Faut juste faire semblant qu’on est très intéressant. Et le faire croire aux gens en retour, ça va de soi. Mais je suis certaine que je n’aurais pas de mal à trouver tes histoires intéressantes. C’est toujours intéressant ce que les gens ont à dire. Ou presque. Ça perds toujours du charme dans une salle de classe on dirait. Et donc, me voilà, je suis là, alors tu ne vas pas me faire fuir. »

Si Molly se mettait au défi de faire quelque chose, elle allait le faire jusqu’au bout. Dans ce cas-ci, elle voulait prouver à Shawn-Ryan qu’elle avait raison. Elle ne pouvait pas être effrayée facilement. La faire fuir sera difficile. Si quelque chose l’embêtait, elle le disait immédiatement. Alors, s’il l’ennuyait, nul doute qu’elle allait finir par lui dire, à moins qu’elle ait un certain intérêt à lui faire croire qu’elle intéressée. Molly jouait avec les gens. Il ne fallait pas être trop honnête, mais pas mentir sur ce que l’on pensait vraiment non plus. Ah, ce que c’était difficile d’être une personne à personnes !

-« Sinon, mis à part que tu es a Poufsouffle et que tu es de sixième année, je ne sais rien de toi. Je t'ai dit trois réponses sur ma triste vie, il faut maintenant me rendre la monnaie de ma pièce et me parler de toi ! »

-« Je suis extravagante, narcissique et j’aime les dragons. J’ai un chat. Mais genre un chat totalement débile qui tente de m’asphyxier dans mon sommeil. Il tente de me tuer, c’est clair. Genre l’autre jour j’étais assise à mon bureau à faire mes devoirs. Je suis tranquille, tu vois. Et là, il me tombe dessus. Mais genre il me saute carrément sur la tête. Et là je suis genre « Whaaaaaaaaaaaat ! » et je le lance sur le lit parce qu’honnêtement je pensais que c’était une méga araignée de la mort qui tue. Et là, mon chat ose me cracher après et il se barre. Mais genre comme ça. C’est lui qui m’a attaquée ! Et je ne sais pas d’où il est sorti. Le pire, c’est qu’il est revenu deux heures plus tard pour se frotter contre mes jambes et faire genre il est le chat le plus mignon du monde. Comme une conne je lui ai donné des croquettes. Je suis sûre qu’en fait mon chat a une double vie et il est un tueur à gage payé pour me tuer. Et moi je lui donne des croquettes. Non mais c’est fou, hein !? »

Molly dans toute sa splendeur. Avec des théories du complot, des histoires abracadabrantes qu’elle tentait de rendre toujours plus extraordinaires qu’elles ne l’étaient vraiment et une relation d’amour et de haine envers son chat, elle résumait très bien sa vie. L’école, c’est ennuyeux. Elle avait donc besoin de plus pour se distraire et se donner la motivation de sortir de là, un jour. Ce n’est pas en coulant ses cours qu’elle y arrivera.

-« Donc ça, ça fait un truc, c’est ça ? Mais j’ai déjà dit des trucs sur moi avant… bon, bah pas grave, hein ! Tiens, on va aller là. Tu vois l’arbre loin de tout le monde ? C’est parfait pour étudier. Je suis pas grosse alors je me cache derrière et j’ai la paix. Je mange beaucoup mais je ne grossis pas, les gens me détestent. Après, c’est leur problème, moi j’aime trop le gâteau pour arrêter. Tu sais ce qui serait marrant ? Une méga guerre de bouffe dans la grande salle. Non mais t’imagine ? Avec nos sortilèges ça volerait, ça exploserait, on aurait des burgers géants à nos trousses et des munitions à volonté pour les combattre ! Ce serait trop top, je te le dis. »


Mauvaise idée. Mauvais plan. Il ne fallait pas l’encourager sans quoi elle allait clairement finir par mettre son plan à exécution. Si, après coup, elle se faisait attraper, les ennuis allaient lui tomber dessus à une vitesse folle. Pas seulement sur elle, mais également son complice. Elle n’allait jamais faire quelque chose du genre seule. Elle avait besoin d’une personne aussi taré qu’elle pour accepter que ses idées débiles puissent, en fait, être marrantes et totalement réalisables.


-« On vient faire quoi déjà ? Ah oui, le devoir. Alors, tu sais ce qu’il faut faire ? Non mais question qu’on soit sur la même longueur d’onde, tu sais. »


En fait, elle n’en avait aucune idée. Elle ne se rappelait pas de la moitié du cours de potion alors qu’elle venait d’en sortir. Elle avait donc besoin d’obtenir réponse à ses questions sans avoir l’air d’une conne. Elle ne voulait pas passer pour la fille qui ne travaillait pas et laissait les autres s’occuper des devoirs non plus ! Une fois qu’elle saura dans quoi elle se lançait, elle pourra alors faire semblant de comprendre une partie de la matière et tenter d’avoir l’air intelligente pour le reste. Son plan lui semblait parfait. Par contre, la connaissant, il ne le restera pas longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn-Ryan Bakerson

Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
avatar

Patronus : Maki catta (Lémur catta)
Loisirs : Quidditch, Les Potions

Scolarité
Votre Baguette: Mesure 35,5 cm. Fait de bois d'orme et contient un ventricule de cœur de dragon.
Matière Préférée: Potions & Sortilège
Matière Détestée: Métamorphose


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Jeu 8 Sep - 21:16



Cette poufsouffle parlait énormément mais Shawn n'avait pas assez peur pour vouloir quitter. Elle avait beau parler et donner des histoires complètement folle ou qui veux dire n'importe quoi, Shawn la trouvait bien intéressante. Du premier regard, on pouvait percevoir Molly comme une fille complètement superficiel ou un peu stupide mais quand Shawn lui parlait, on voyait qu'elle était attachante et drôle. À cette penser, le préfet sourit, car cela lui faisait du bien de ne pas jouer les préfets dans l'immédiat. De toute façon, selon le serdaigle chaque personnes avait son charme, de manière différente! Et Molly, elle, c'était dans son excentricité. Le préfet ne ce fit pas bien bavard durant leur trajet jusqu'à l'extérieur, il ne pu s'empêcher de rire, d'un rire franc, à l'histoire d'elle et son chat. Il l'écouta parler d'elle, Shawn aimait en apprendre sur les autres, même s'il ne faisait pas partit de sa maison, celle de serdaigle. Pas contre, il n'était pas vraiment d'accord avec sa philosophie de tout faire pour devenir intéressant, cela donnait à ne plus être fidèle à soit même et d'être authentique. Tout le monde voyait les choses de la même façon et personne n'avait la même visions, ou presque. Puis la conversation dériva totalement sur une guerre dans la grande salle.

En tend que Préfet-en-chef, je ne peux pas valorisé ce genre de plan...

Shawn était presque désolé de ses paroles. Être préfet était de refuser plusieurs opportunité, mais être préfet-en-chef, l'empêchait totalement de s'amuser à faire quelques petites choses illégal. Il avait au moins la chance de ne pas être intéressé par ce genre d'action, au moins. Puis elle continua sur un autre sujet tout en se dirigeant vers l'arbre en retrait des autres. Son prochain sujet, se rapportait au devoir. Le devoir était petit et simple, alors pourquoi avoir demander de travailler en équipe? Shawn se posait vraiment la question à savoir pourquoi madame Lowell, leur professeur, leur avait demander ce devoir.

C'est normal, on a beaucoup divagué sur différent sujet alors, c'est normal. Le devoir est de faire des recherche sur.. Heu..

Shawn avait un blanc de mémoire. Il s'arrêta et sortit son cahier de note, prit son sac et continua son parcours avec Molly. Comment, le serdaigle avait réussi à oublier le devoir? Ce n'était pas son genre, vraiment pas. Il fouilla dans son cahier de note et retrouva le devoir.

Nous devons faire des recherches sur afin de faire l'antidote, l'antidote commune. J'ai la recette dans un livre il me semble.

Rendu à l'arbre, Shawn s’accroupit pour mieux fouiller dans son sac, mais il avait tellement de livre...


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤ ~ ๑ °

be a simple kind of man
Batteur de l'équipe de Quidditch de Serdaigle
Rédacteur en chef du club du Journal Étudiant

fiche | hibou | journal

❝La vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité qui doit être vécu❞ — Kierkegaard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Molly E. Green

Poufsouffle
Poufsouffle
avatar

Patronus : Ornithorynque
Loisirs : Se teindre les cheveux, écrire, radoter

Scolarité
Votre Baguette:
Matière Préférée: Metamorphose
Matière Détestée: Histoire de la magie


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Jeu 21 Sep - 14:18


C’est bien d’avoir des idées. On a besoin de personnes qui savent comment penser dans la vie. Et moi je pense à des trucs de fou. Non mais les gens pensent tellement que je suis bête qu’ils en oublient à quel point je peux avoir des idées géniales des fois. Au moins Ryan il n’est pas coincé. Il s’est reconnaitre une femme qui sait comment se distinguer des autres et qui n’a pas peur de s’assumer. Il aime mes histoires et il m’écoute. Donc, lui au moins, il pourra profiter de mes idées géniales. Comme faire une guerre de bouffe. Oui oui, je sais ça n’a pas l’air d’une bonne idée, mais faut voir plus loin que la base. On pourrait se faire une réputation avec ça. Et en plus on aurait du fun. C’est comme un gros défouloir pour se détendre après tout ce stress qu’on vit toujours en classe. C’est thérapeutique, moi je vous le dis !

-« En tant que Préfet-en-chef, je ne peux pas valoriser ce genre de plan...»  
-« C’est pas parce que tu peux pas l’autorisé que tu peux pas penser que c’est une bonne idée. Allez, je veux dire, come on, c’est tellement badass, on aurait genre ZE réputation après. On serait peut-être dans les livres d’histoires ! Genre la première école de magie à faire un méga food fight. Allez, ce serait pas pour nous. Mais pour nos futures générations qui pourront se dire que leurs ancêtres savaient avoir du plaisir et performer comme des bêtes en classe. »

Okay. Être préfet ça vient avec un bâton dans le cul. C’est pas sa faute, il a pas droit d’approuver les bonnes idées. Et c’est correct, je le respecte. N’importe qui peut être en train de nous écouter en ce moment. Alors je vais jouer le jeu. Je vais faire comme s’il avait raison. Comme ça, personne ne se doutera qu’il est un agent double qui cherche lui aussi à avoir du plaisir au travers d’un système sévère qui empêche les élèves de s’exprimer pleinement en tant que les morons qu’ils sont.

Donc on va parler du devoir. Parce que c’est ce que l’école veut. C’est tellement ennuyeux les devoirs. Mais au moins, les devoirs en équipe permettent de filer à quelqu’un d’autre les tâches qu’on aime moins et se taper la partie sympa du truc. Le problème, je sais pas du tout ce qu’il faut faire. Et je veux avoir l’air intelligente alors je peux pas dire à Ryan que j’étais trop occupée à lui sauver la vie dans le cours. Un vrai héro ne parle jamais de ses exploits. Et dans ce cas-ci, j’ai été super awesome. Personne ne mérite de se balader avec l’étiquette qui dépasse de son chandail. Je lui ai rendu un service. Donc on peut pas m’en vouloir de ne pas avoir suivis le cours. Alors je demande à Ryan de me dire c’est quoi le devoir, mais de façon vraiment subtil. Même lui il a oublié tellement c’est ennuyeux, il a besoin de sortir son cahier pour s’en souvenir. I feel you Bro.


-« Nous devons faire des recherches sur afin de faire l'antidote, l'antidote commune. J'ai la recette dans un livre il me semble. »


-« Ah! Mais oui! Ça me revient ! » Je ris. J’ai l’air conne. « Ça va être troooop facile. Tu vas voir. Genre, si tu sais faire des muffins, tu sais forcément faire cette potion. Parce que les potions c’est comme la cuisine. Tu mix un bunch de trucs ensemble jusqu’à ce que ça ressemble à quelque chose de mangeable. »

On arrive à notre arbre. Il y a pas intérêt à ce que quelqu’un vienne voler notre arbre. C’est l’endroit le plus parfait de la cours et c’est parfait pour faire des devoirs. Ou dormir. Donc je pose mes livres dans l’herbe pendant que Ryan fouille dans son sac. Il a l’air aussi plein que le mien. Sauf que personne ne veut fouiller dedans de peur de tomber sur des affaires vraiment bizarres. Même moi je m’y risque plus.

-« Alors, tu l’as trouvé ce livre de recette ? Ou de potion. Whatever. En fait, tu as d’autres cours aujourd’hui ou tu es juste masochiste ? Non mais tu as tellement de livre que si j’étais mon chat, j’utiliserais ton sac comme arme du crime dans mon propre meurtre. Ce serait trop efficace. »

Pendant qu’il cherche, aussi bien faire pareil. Je cherche dans mes livres à moi sans trop savoir quoi chercher. Mais j’ai seulement le nécessaire alors je ne sais pas si je vais trouver la recette à travers de tout ça. J’essaie de m’appliquer un peu et d’être attentive à ce que je cherche. C’est quoi le nom de la potion déjà ? Ah, je sais plus. C’est peut-être ça. Ou pas. Je vais demander à Ryan, c’est lui le mec intelligent.

-« Hey, ce serait pas ça la recette qu’on cherche ? » Que je lui demande en lui pointant la page dans mon livre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shawn-Ryan Bakerson

Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
Préfet-en-Chef, Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
avatar

Patronus : Maki catta (Lémur catta)
Loisirs : Quidditch, Les Potions

Scolarité
Votre Baguette: Mesure 35,5 cm. Fait de bois d'orme et contient un ventricule de cœur de dragon.
Matière Préférée: Potions & Sortilège
Matière Détestée: Métamorphose


MessageSujet: Re: Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson] Hier à 18:24



Shawn continua de chercher dans son sac. Définitivement, il devait faire un ménage dans son sac, c'était presque inhumain d'avoir autant de livre sans ce blesser. Il pensait avoir trouver mais non... ce n'était pas le bon lire. Tout en cherchant, il écouta la jeune poufsouffle parler. Il souri quelque fois mais ne répondait pas vraiment, il était vraiment trop concentrer dans sa recherche. Peut-être ce livre? Non. Et lui? Encore non. Il tassa deux livres de taille moyenne qui était dans son sac et trouva enfin ce qu'il voulait. Lorsqu'il releva la tête, Molly était en train de lui montrer un page en pointant du doigt. Bon livre, mais pas bonne page, c'était la page juste à coté. Il pointa l'autre page.

Tu étais proche! Mais c'est plutôt celui là!

Il ouvra son livre après voir refermer son sac. Shawn l'ouvra à la bonne page et rapidement lu les instructions. Pourquoi avait-il fermer son sac déjà? Probablement parce qu'il était un peu stupide. Soupirant, il reprit son sac, en s'excusant à sa coéquipière, puis prit quelques ingrédients, pour ensuite les déposer sur l'herbe devant lui.

J'ai tout les ingrédients ici, maintenant faut juste suivre la recette. Rien de simple...

Shawn regarda Molly à savoir si elle avait bien tout compris, ou tout simplement savoir si elle avait un talent particulier en potion. Le serdaigle n'était pas mauvais mais ce n'était pas le meilleur non plus.

Sans vouloir être indiscret, es-tu forte en potion? Ou c'est pas un fort pour toi?

Il ne voulait pas du tout être indiscret, loin de là. Il prit le chaudron qu'il avait et attendit sa réponse.


☆·.¸¸.·´¯`·.¸¸.¤ ~ ๑ °

be a simple kind of man
Batteur de l'équipe de Quidditch de Serdaigle
Rédacteur en chef du club du Journal Étudiant

fiche | hibou | journal

❝La vie n’est pas un problème à résoudre mais une réalité qui doit être vécu❞ — Kierkegaard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Une équipe singulière [Shawn-Ryan Bakerson]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [BloodBowl] Mon équipe : Les enfants du Curé...
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Bryan Ryan
» Équipe Canada Junior Édition 2010-2011
» L'Équipe Staal s'impose

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pou du Lard :: l'ēcole de ѕorcellerιe, poυdlαrd :: L'extérieur du château :: La cour-