RSS
RSS



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Alexis Dustin

Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
Membre de l'équipe de Quidditch Serdaigle
avatar

Patronus : Rossignol
Statut relationnel : Célibataire
Loisirs : Violon, Quidditch


MessageSujet: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Mer 31 Jan - 22:37



HRP: Ceci est la suite de ce RP
____
Tandis qu’Alexis cherchait l’inspiration avec une marche santé à l’extérieur du château, il s’était fait appeler par le directeur adjoint et le professeur de soin aux créatures magiques (qui était la même personne, M. A’sharia. Un élève de Gryffondor était blessé et devait être rapidement envoyé à l’infirmerie. Sans même poser de question, Alexis accepta la tâche d’emmener @Stanley E. Abercrombie voire l’infirmière, @Corrine Johnson.

―       Mobilicorpus!

Le Serdaigle procéda à transporter le corps du cinquième année jusqu’au château. Il semblait bien sonné et sa position, ainsi que son expression faciale montrait bien qu’il fallait se dépêcher. Il accéléra le pas, sans courir, pour ne pas perdre sa concentration. Il entra ainsi dans l’école et rapidement, les regards se tournèrent vers eux. Alexis leur demanda fermement de s’enlever du chemin et de le laisser passer. Les élèves ne se firent pas prier, voyant que c’était grave. Le septième année grimpa jusqu’au premier étage, sans problème et alla directement à l’infirmerie. Il entra et déposa le blessé sur un des premiers lits. Il alla voir Mme. Johnson sans son bureau la seconde suivante, cognant à la porte en même temps de l’ouvrir.

―       Mme. Johnson! Un élève est blessé et je crois que c’est assez grave en fait… Je l’ai mis dans le lit à l’entrée.

Alexis retourna au chevet de Stanley pour quelques minutes, mais voyant que tout était sous contrôle, il parti discrètement de la pièce. L’infirmière n’avait pas besoin d’un élève inutile dans ses pattes. Il espérait seulement que tout allait aller bien pour le poursuiveur des Gryffondors. Le musicien n’était pas du genre à poser des questions et à mettre son nez dans les affaires des autres, et c’était pourquoi il n’avait pas posé de question, mais puisque Stanley se trouvait près du Saule Cogneur, Alex se demandait comment tout ça aurait pu arriver, la situation qui aurait pu pousser le Gryffondor à se blesser ainsi.
___
HRP: Et oui, c'est fini pour ma part x)


☆☆☆


Journal ♪ ♫ Volière

#90A6AF
Merci Cathlyn pour le chibi et merci Maryzabel pour la signature!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corrine Johnson

Concierge & Infirmière
Concierge & Infirmière
avatar

Patronus : Capybara
Statut relationnel : Tristement célibataire
Loisirs : Lire et nettoyer


MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Jeu 1 Fév - 12:55




Ça avait été une journée relativement paisible, j’avais profité de mon matin, après un bon café bien chaud préparé par Macie, pour lancé un sort de nettoyage rapide dans la volière qui était clairement dû depuis quelques temps. En revenant à l’infirmerie, il n’y avait toujours personne, donc c’était un bon temps pour continuer d’avancer la paperasse, lire le journal et changer un peu ma coupe de cheveux. Rien de trop extravagant, bien sûr, mais juste assez pour ne pas que ce soit comme hier. C’est alors qu’une personne cogna en entrant dans le bureau! Le visage de M. Dustin se montra, m’avertissant qu’il avait apporté un élève blessé gravement! Urgence, Coco!

- Merci, Monsieur Dustin!

Je me suis dirigé directement vers l’élève sur le lit pour constater l’état désastreux dans lequel se trouvait le jeune homme. C’était Stanley Abercrombie, un élève de Gryffondor et joueur de Quidditch. Où est-ce qu’ils vont chercher leurs idées pour se blesser ainsi, eux? De mémoire, durant mes années d’études, personnes n’étaient aussi casse-cou… non? Bon, j’avais probablement trop la tête dans mes livres pour me soucier de quoi que ce soit…

- Monsieur Abercrombie, si vous m’entendez et si vous êtes capable de me répondre, je vais vous poser quelques questions toute simples à répondre par oui ou par non, d’accord? Si vous ne vous en croyez pas capable, clignez des yeux, une fois pour oui, deux fois pour non.

À première vue, il est difficile de voir s’il peut parler ou non, alors les longues explications viendront après, mais il était évident qu’un simple Episkey ne serait pas suffisant. Est-il tombé du haut de son balai? Si oui, il devait être très haut pour que la chute lui fasse cet effet. Mais a en jugé par les traces sur son uniforme, on ne dirait pas que c’était le sol qui l’avait mis dans cet état. Un coup, peut-être? Venant d’un autre élève? Ça ne devrait pas être assez pour le mettre dans cet état…

- Est-ce un autre élève qui vous a fait ça? Êtes-vous allé vous aventurez là où vous n’auriez pas dû? Étiez-vous seul lors de votre blessure?

Ces trois seules questions allaient pouvoir m’aider à identifier la cause du problème, du moins jusqu’à ce qu’il se sente mieux. M. Dustin quitta ensuite la salle, mais je pris le temps de le remercier à nouveau de l’avoir amener jusqu’ici. Je pris ma baguette et lança un Episkey sur Stanley. Bien sûr, c’était pour les soins mineurs, mais peut-être que ça pourrait aider un peu en attendant. En passant ma main proche de ses côtes et ne voyant la douleur qui semblait faire crisper le visage du jeune homme, mais aussi avec ses réponses, il m’était évident qu’il allait devoir boire un peu de Poussos. Il ne passerait pas une bonne nuit de sommeil, le pauvre.

- Ça va un peu mieux?



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanley E. Abercrombie

Membre de l'équipe de Quidditch Gryffondor
Membre de l'équipe de Quidditch Gryffondor
avatar

Patronus : Furet
Statut relationnel : Célibataire~


MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Jeu 1 Fév - 20:44





Suis-je mal en point? Oui. Est-ce que cela était une nouveauté? Non. Mais qu’un élève doive me transporter jusqu’à l’infirmerie grâce à un sort de lévitation, ça oui. Genre, je pense que les os de mon corps sont assez brisés pour manquer l’école. Ce qui est ultra génial. Un temps de repos c’est cool. Et quand tu es blessé, tout le monde ou presque est gentil avec toi, c’est encore plus génial. Seul problème. J’ai mal, je souffre, mes côtes mon font très mal, ça je peux vous le garantir! Alexis était gentil, je ne lui ai jamais vraiment parler. Bah il est plus vieux et pas de ma maison, donc c’est moins simple de ce parler mais il fait partie de l’équipe de sa maison, les serdaigles. Donc on se voyait que de vue tout simplement. Il semblait gentil en fait, je devrais peut-être lui parler. Ou pas. La douleur lorsque je voulais parler était assez présente. Là je pense vraiment avoir un gros problème avec mes côtes… Et merde… Les avantages ont toujours des foutu désavantages…

Silencieux durant tout le trajet, j’ai regardé les regards qui se jetait sur moi. Génial, je suis la nouvelle attraction de l’école, ce qui veut fort probablement dire que monsieur Walker sera au courant… C’était vraiment un aspect moins génial de ma situation, si vous voyez ce que je veux dire. Une fois arriver, le serdaigle m’a déposé dans un lit à l’entrée. Lit qui n’est pas super confortable… Mais mieux que ceux de Ste-Mangouste, hahaha! Donc au moins ici, je vais mieux dormir. J’ai attendu un moment avant que l’infirmière arrive aussi vite qu’une fusé… J’ai eut vachement peur qu’elle m’ausculte intense dans le moment. Mais elle a fait quelque chose d’aussi pire… Je devais avouer que j’aimerais répondre à aucune question mais c’était la routine habituelle. Lorsqu’elle me dit la technique des clignements d’œil, j’avais une envie extrême de fait cligner mes yeux comme un fou mais d’un côté… je voulais guérir donc écœurer l’infirmière n’était pas dans mon intérêt. Au moins, ses questions étaient simples et faciles à répondre. Quand ce fût à mon tour, j’ai pris parole, d’une voix basse et montrant mon mal aux cotes. J’avais mal quand je respirais mais je suis fait solide!

Non… Oui…

Pour la dernière question, j’ai longuement hésité à dire la vérité. Mais j’ai choisi le mensonge pour protéger mes coéquipiers d’une représailles s’ils pénétraient l’infirmerie. De tout façon j’avais la même intonation dans ma voix même si c’était un mensonge que si c’était la vérité. Le mal égalisait mes réponses.

Oui…

Lorsqu’Alexis partit je lui fis un faible signe de main et je le remerciai de m’avoir transporté jusqu’ici. Faiblement, mais je n’étais quand même pas à l’article de la mort… non? L’infirmière prit sa baguette et lança un sort sur moi. Comme ça. Mais au lieu de me tuer, elle fit un sort qui me fit un peu de bien. Mes blessures moins graves semblaient se guérir un peu plus vite. Du moins c’était cela. Mais restait mes os… Ce qui suivait, allait peut-être détruire la vie de l’infirmière à jamais. Après m’avoir jeté un sort de je-sais-pas-quoi, elle a décidé de me frôler mes côtés… MAIS PUTAIN ÇA FAIT MAL!

MAIS MERDE! NON ÇA VAS PAS! J’AI MAL! OH MY GOD! QUE M’AVEZ-VOUS FAITES!, Après avoir réagis de façon excessive, j’ai repris parole. Je fais quoi maintenant? Je sais que j’ai les os cassé mais…

La douleur était assez présente alors j’ai décidé de garder le silence.


☆☆☆

« With a lion as it's crest and Professor Walker at it's head, Gryffindor is the house which most values the virtues of determination, courage, bravery, unpredictability and piratery. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corrine Johnson

Concierge & Infirmière
Concierge & Infirmière
avatar

Patronus : Capybara
Statut relationnel : Tristement célibataire
Loisirs : Lire et nettoyer


MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Ven 2 Fév - 20:21






Était-ce une première qu’un élève se mette à crier ainsi à cause de la douleur? Non, pas du tout. Je savais que M. Abercrombie avait beaucoup d’énergie, mais de là à pouvoir dégager une telle puissance avec sa voix, je lui lève mon chapeau. Par contre, ça à lui faire un mal de chien. Pauvre petit, il n’est pas au bout de ses peines. Au moins, il avait répondu à mes questions en parlant faiblement, ce qui était déjà un bon signe.

- Je t’ai lancé un Episkey, qui a pour effet de soigner tes blessures mineures, tu devrais déjà te sentir légèrement mieux. Ça ne répare pas les os, par contre. Et je peux te garantir que tu n’aimeras pas la suite.

Je suis aussitôt allé chercher la bouteille de Poussos, en versa une petite quantité dans un verre et le mit sur la petite table de chevet près du lit.

- Je préfère t’avertir maintenant, tu vas avoir droit à quelques jours de repos et je vais t’écrire un mot pour tes absences. La bouteille que tu vois contient ton médicament pour réparer tes os. Et si tu veux rejouer au Quidditch, je te suggère de le prendre.

Peu importe ce qui s’était passé, j’espérais fortement que cette situation ne se reproduise plus. Pas que je n’aime pas mon boulot, mais de voir ces jeunes agir de manières casse-cou, je ne peux m’empêcher de m’inquiéter pour eux. Vont-ils apprendre de leurs erreurs, vont-ils recommencer? On n’était jamais assez prudent. Bref, je ne perdis pas de temps et rempli déjà le mot d’absence. Il devrait en avoir pour 3 ou 4 jours, tout dépendant s’il prenait bien ses médicaments.

- Si tu désires expliquer ce qui t’es arrivé, je suis toute ouïe. Mais si tu as omis un détail qui pourrait m’aider à te guérir, je te suggère fortement d’en faire part.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stanley E. Abercrombie

Membre de l'équipe de Quidditch Gryffondor
Membre de l'équipe de Quidditch Gryffondor
avatar

Patronus : Furet
Statut relationnel : Célibataire~


MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Dim 4 Fév - 11:25




J’ai arrêté de parler. En fait, avoir crier avait été fatal dans un sens, mais du moins, tant coucher je pouvais me reposer.  Poliment, j’ai écouté ce que l’infirmière avait à me dire. Episkey? AH OUAIS! Mon père me faisait ce sortilège chaque fois que j’étais blesser. Ouais maintenant qu’elle l’explique, je m’en souviens. Ne pas aimer la suite? C’est lorsque madame Johnson arriva avec une bouteille de Poussos, que je compris que ma fin approchait. Du moins, mes os n’étaient que fracturer, pas disparu… C’était positif, non? Elle me mit en garde et m’informa que j’allais devoir manquer des cours. Demain, j’avais cours avec mon directeur, alors c’était génial. Surtout que j’ai le sentiment qu’il va débarquer dans ma séance de repos et cela vas me causer un stresse énorme et peut-être devrais-je manquer d’autre journée? Suis-je une victime du Big Bad Lion? Oui, fort probablement. Tous les lionceaux de notre maison en étaient des victimes.

Ce qui est arriver? Hm… d’accord…

Hm… C’est des conneries de quinze ans. Souvent c’est…un peu stupide. Mais j’ai rien à spécifier pour mieux guérir…

Est-ce que je voulais lui dire mon histoire? Non. Pas le gout de l’expliquer à tout l’école et même pire à tout le personnelle de l’école. J’ai regardé le verre de Poussos mais je n’en ai pas pris. J’ai fait signe à madame Johnson que j’étais correct, et que j’allais prendre la boisson plus tard. Oui, j’allais le prendre, mais pas là… ça non!


☆☆☆

« With a lion as it's crest and Professor Walker at it's head, Gryffindor is the house which most values the virtues of determination, courage, bravery, unpredictability and piratery. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Corrine Johnson

Concierge & Infirmière
Concierge & Infirmière
avatar

Patronus : Capybara
Statut relationnel : Tristement célibataire
Loisirs : Lire et nettoyer


MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Mar 6 Fév - 15:18



C’était un cas classique chez les jeunes qui font des bêtises. Ils vont préférer ne rien dire de plus sur comment ils se sont faits mal pour éviter de se faire encore plus réprimander. Mais bon, premièrement, ce n’était pas à moi de faire de la discipline, autre que de l’avertir de faire plus attention, et deuxièmement, son directeur de maison était M. Walker. Il allait être amplement réprimander très bientôt. J’espère simplement qu’il aura audace de ne pas trop exploser dans mon infirmerie…

- C’est comme tu veux. Je vais te laisser te reposer quelques instants. Si tu as besoin de moi, je vais être juste à côté, tu n’auras qu’à m’appeler, d’accord? Je te laisse un morceau de chocolat ici et n’oublie pas de prendre ton Poussos.

Toujours en souriant tendrement, je me suis dirigé vers mon bureau pour remplir cette paperasse. Maintenant, est-ce que Walker était déjà au courant? Je ne pouvais confirmer à 100% où il avait été, mais j’espérais fort bien qu’il ne s’agissait pas de ce que je pense.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleanor Parkin

Membre de l'équipe de Quidditch Gryffondor
Membre de l'équipe de Quidditch Gryffondor
avatar

Patronus : Cockatiel
Statut relationnel : Libre
Loisirs : Voltiger, faire du spectacle


MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams] Ven 9 Fév - 2:37


   

   

   
☆☆☆☆☆


   Encore en habit de scène, Eleanor se dirigea rapidement en compagnie de Jasson vers l’infirmerie. Ils avaient retrouvé le balai de Stan… en fait, ce qui en restait. Jasson l’avait dans les bras. Eleanor avait recommencé à pleurer, se sentant encore plus mal qu’avant. Arrivé au première étage, la superstar entra rapidement, pour retrouver Stanley étendu dans un des premiers lits. Elle se jeta à son chevet pour lui prendre la main.

     

▬ "STANLEY!"».


Toujours en train de pleurer, elle accota son front sur sa main, à genoux à terre, la tête au niveau de la base du lit d’hôpital.

     

▬ "Je suis tellement désolé… tu ne sais pas à quel point. Est-ce que tu vas bien? As-tu quelque chose de grave? Je te jure que je vais t’en acheter un autre. Tout ça c’est de ma faute…"».


Ses paroles étaient étouffées par des sanglots. Elle parlait de tout en même temps et Stanley ne devait pas comprendre le sujet du dernier point. Ele sentie Jasson s’approcher.

   

☆☆☆


magikazam



« Rideau et boum! »
#BD77A5  ▬  JournalVolière

Thanks Cathlyn ☆

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams]

Revenir en haut Aller en bas

Un corps aux urgences [ft. Stanley E. Abercrombie, Mme. Johnson, Eleanor Parkin & Jasson Williams]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» TEMOIGNAGE D'UN BEAU-CORPS DEVENU ADVENTISTE !
» LE PROFILE D'1 BEAU- CORPS LAVALASSIEN DE PETIT-GOAVE..
» STANLEY LUCAS, POUR QUI SE PREND IL?
» STANLEY LUCAS CONTRE-ATTAQUE
» a LA NEG EGRI,SE STANLEY LUCAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Pou du Lard :: l'ēcole de ѕorcellerιe, poυdlαrd :: Premier Étage :: L'infirmerie-